Gladys Mazzini, Présidente nationale de l’Équateur AglowGladys Mazzini
Présidente nationale de l’Équateur Aglow
Les femmes et les hommes d’Aglow Ecuador, une petite nation située sur la côte nord-ouest de l’Amérique du Sud, ont trouvé des moyens de rester connectés tout au long des restrictions COVIDE-19. Gladys Mazzini, présidente nationale d’Aglow, écrit qu’au cours du premier mois de la quarantaine, ils ont arrêté, comme une grande partie du monde, toutes les activités d’Aglow pendant qu’ils attendaient et regardaient les événements à travers le monde. Avec la montée et la chute de la propagation de COVIN dans leur nation, ils ne peuvent toujours pas se rencontrer en personne, mais ils ont repris leurs réunions dans les deux principales villes de la nation en utilisant les médias sociaux.

Les phares d’Aglow dans les villes de Guayaquil et Cuenca ont leur réunion d’étude et de prière deux fois par semaine sur la plate-forme Zoom.

Guayaquil se réunit via Zoom le mardi matin pour la prière et le jeudi pour l’étude; Cuenca se réunit la nuit 2 jours par semaine aussi via Zoom.

Le président de Guayaquil rencontre par Zoom avec le groupe de Guayaquil Nord tous les lundis soirs. En outre, chaque semaine, un groupe de 4 femmes catholiques est évangélisé et disciple par le livre Aglow Qui est Jésus.

Gladys dit qu’il ya aussi divers groupes de dirigeants Aglow qui ont été réunis via WhatsApp depuis août 2015. Ces réunions n’ont jamais cessé, et comme Gladys l’a dit, « ces réunions nous ont tenus ensemble dans notre confinement. »