Traite de personnes : Que pouvons-nous faire?

C’est la question que Pasadena, MD Community Lighthouse dans la région md Est, s’est posée après avoir entendu parler de victimes de la traite de personnes dans les collectivités avoisinantes. Leslie Drayer, président de Lighthouse, et l’équipe avaient invité divers conférenciers à participer aux réunions lighthouse, y compris Ed Thomas (coordonnateur régional de Mid-Atlantic pour la lutte contre la traite), un détective du comté qui travaille avec les victimes, Mandy Memmel (directrice de The Well) et Althea Whieldon (de la ville de Refuge à Baltimore). Plusieurs personnes du phare avaient également assisté au webinaire régional d’Aglow sur la traite des personnes qui s’était tenu en janvier. La question revient sans cesse : que pouvons-nous faire pour faire une différence?

On a répondu à cette question : « Que pouvons-nous faire? » lorsqu’ils ont découvert que la police, les salles d’urgence et d’autres fournisseurs de services rencontrent souvent des victimes de la traite qui n’ont rien. Lors de leur réunion de février 2021, Leslie a annoncé que le phare remplirait des sacs à dos lors de leur réunion de mars pour être donné aux victimes de la traite et à d’autres femmes dans le besoin et a demandé que les dames apportent des articles.

Des dons de sacs à dos, d’articles de toilette, de vêtements, etc., ont afflué! Après avoir entendu un excellent message sur Esther lors de la réunion de mars, les dames se sont mises à remplir les sacs à dos. Quarante-sept sacs à dos étaient prêts à partir. Certains sont allés au service de police du comté d’Anne Arundel, d’autres à l’hôpital Mercy à Baltimore, et d’autres vont au ministère Well. Le Phare, dont la mission est « d’offrir une bouée de sauvetage à ceux qui coulent », a hâte de distribuer les sacs à dos restants pendant le ministère de rue au printemps.