Yerevan, Armenia

Prière urgente nécessaire pour notre famille Aglow en Arménie et au Haut-Karabagh

Les petites nations d’Arménie et du Haut-Karabagh (également connues sous le nom d’Artsakh) font partie de la famille Aglow depuis de nombreuses années. En tant que nations chrétiennes entourées de nations musulmanes, dont la Turquie et l’Azerbaïdjan, Dieu les a gardées dans la paume de sa main, même au milieu de nombreuses attaques au fil des ans. Aujourd’hui, ils ont besoin de nos prières d’intercession alors qu’ils sont à nouveau confrontés à cette guerre la plus actuelle qui se déroule en ce moment. Ruth et Ruzanna, nos dirigeants nationaux d’Aglow en Arménie, possèdent une maison à Erevan, en Arménie, qui est utilisée pour leurs réunions et leur ministère Aglow. C’est la maison qui est mentionnée ci-dessous, qui abrite maintenant les femmes et les enfants qui ont échappé à la zone de danger. Prions comme Ruth le demande ci-dessous, pour « une solution divine à ce conflit ».

Cette lettre a été reçue de nos sœurs Aglow en Arménie le mercredi 30 septembre 2020 :

Chers

J’ai voulu vous écrire à tous afin que vous sachiez comment prier pour notre nation qui a été dans la guerre à part entière depuis dimanche matin dernier lorsque les forces azerbaïdjanaises, alliées à la Turquie, a ouvert le feu sur des civils pacifiques à Stepanakert, Artsakh (la capitale du Haut-Karabagh). Depuis lors, nous avons été très occupés que nous avons ouvert notre maison aux femmes et aux enfants qui s’échappent de la zone de danger. Nous avons maintenant quatre femmes et dix enfants qui vivent avec nous. D’autres ont également ouvert leurs maisons. Les hôtels ont également accueilli des réfugiés d’Artsakh. Le peuple arménien de la diaspora et de l’Arménie s’est mobilisé et totalement uni pour aider notre peuple et sauver nos terres ancestrales. Ma fille Christina a été très active sur les médias sociaux et ce qui suit est l’un de ses messages qui, je crois, est très bien le reflet de la façon dont le peuple arménien se sentent au sujet de la réponse internationale, et l’absence de celui-ci en général.

« Nous sommes des survivants et en pleine survie et nous ne sommes pas de petits enfants que d’autres pays devraient nous dire de « se comporter » et d’arrêter les « affrontements », comme si les deux parties étaient également coupables d’avoir déclenché cette guerre. Quand se réveilleront-ils et réaliseront-ils à quel point il est ridicule de penser que l’Arménie, un pays de moins de 3 millions d’habitants, déclencherait une guerre ouverte avec deux pays avec une population combinée de 90 millions d’habitants qui sont morts-sérieux à propos de vouloir nous éradiquer!? Nous sommes courageux. Nous nous battrons. Même jusqu’à la mort pour sauver notre patrie et assurer notre existence. ASSEZ du monde fermant les yeux, ASSEZ d’entre eux étant ceux qui dictent nos mouvements. Nous avons voulu une solution « pacifique », comme ils le suggèrent si « sagement », mais il ne semble pas y en avoir une! L’autre côté ne se reposera pas tant que leur haine n’aura pas été apaisée ! Tu veux qu’on abandonne et qu’on les laisse prendre le relais pour la « paix » ? Tu crois qu’on n’a pas voulu la paix pendant tout ce temps ? Seulement nous connaissons notre douleur. On sait seulement ce qui est en jeu. Seulement nous connaissons la vérité de ce qui se passe. Même si nous sommes seuls, nous continuerons à nous battre aussi longtemps que nécessaire pour sauver ce qui nous appartient. Personne n’a le droit de nous dire quoi faire s’ils ne sont pas assez courageux ou décents pour appeler ce qui se passe par son vrai nom. #StopAzerbejaniAggression #ArtsakhStrong #ArtsakhIsArmenia #StandWithArmenia »

La Turquie et l’Azerbaïdjan ont été très actifs sur les médias sociaux et ont également mené une guerre médiatique contre nous en répandant des mensonges et de la désinformation. Ils ont perfectionné cet art pendant de nombreuses décennies. La jeune génération d’Arméniens a été active et a essayé de diffuser des informations de cette fin et d’essayer d’apporter l’équilibre.

Nous, Arméniens, sommes tous unis comme un seul et nous savons que ce que nous avons à dire est du côté de l’amour, de la vérité et de la justice. Notre peuple n’est pas contre les Turcs ou les Azéris et nous prions pour leur salut et leur bien et nous ne voulons pas qu’une mère pleure sur la perte de leur fils, qu’il soit arménien ou azéri. Mais nous voulons aussi et avons prié pour une solution divine à ce conflit en cours alors que même en temps de « cessez-le-feu », nous avons des violations et nos jeunes soldats tués par des affrontements et des attaques de snipers à nos frontières. Nous devons y mettre fin et c’est à nous de le faire. Et il y a une grande détermination et l’espoir parmi notre peuple que c’est le moment.

S’il vous plaît, restez avec nous avec vos prières pour amener la volonté de Dieu et de Son Royaume dans cette situation et à nos frontières. Nous croyons que Dieu est celui qui a décidé de nos frontières et ce sera selon Son Plan et c’est ce que nous attendons et croyons (Actes 17:26).

Merci et Que Dieu vous bénisse d’avoir toujours été un avec nous.

Dans son amour,

Ruth, au nom de toutes les femmes priantes d’Aglow en Arménie et de tout le peuple arménien

Lire la suite de l’histoire de l’Arménie - Une brève histoire d’Artsakh