jane speaks FR

DéC
07

L’Annonce qui Changea le Monde

2017-12-shepards

Joie pour le Monde

J’aime le son joyeux de Noël, ce son qui remplit les ondes, l’avez-vos remarqué? Les enfants chantent dans les fêtes d’école et dans les places publiques, les centres commerciaux, un peu partout, on entend ces hymnes sacrés qui remplissent l’atmosphère. Ils apportent la lumière qui chasse les ténèbres ; ce sont des “Rayons radieux de Ton visage Saint, à l’aube de la grâce rédemptrice…”

Continue reading
AVR
10

Un Héritage Précieux

William-P-Nicholson

Tu me donnes l'héritage de ceux qui craignent ton nom. Psaume 61:5

Au début de ce mois, le 2 avril, je rendais grâce à Dieu pour un évènement crucial qui continue d’avoir des effets encore aujourd’hui et que j’aimerais partager avec vous…

Le 2 avril 1922, il y a bien longtemps, fut le jour où mon père donna sa vie à Christ lors d’un réveil à Belfast en Irlande du Nord. La famille de mon père avait toujours fait partie de l’église  Presbytérienne mais lorsque William P. Nicholson, surnommé “la  Tornade du Pupitre” arriva à Belfast pour prêcher un message de feu, « ce fut comme si je n’avais jamais entendu la prédication de l’Evangile auparavant », fit remarquer mon père.

Continue reading
NOV
24

Un Appel à l’Unité

jane blog capitolNous rentrons tout juste de notre conférence nationale américaine à San Diego et dans mon message d’ouverture, j’ai prononcé ces paroles :“Nous ne sommes pas ici pour une conférence mais pour accomplir une mission!” Je citais ainsi les paroles de Chuck Pierce qui a dit, “cela fait 8 ans maintenant que des vents soufflent en provenance du ciel mais il est temps à présent que ces vents soient libérés dans les domaines terrestres. Ce qui se trame au Ciel va maintenant souffler sur terre alors accrochez-vous! Les vents qui vont souffler sur vous à présent sont ceux que je retiens depuis 8 ans, et j’agirai selon la manière dont vous m’avez cherché au cours de ces 8 dernières années. Ces vents vont commencer par rassembler une armée.”

Continue reading